Une envie , hier soir, d'ouvrir enfin ce petit bouquin qui patientait jusqu'alors bien gentiment sur une étagère...

KingKong Théorie

P4270001

de Virginies Despentes ( clic clic )

virginie

Présentation de l'éditeur
"En racontant pour la première fois comment elle est devenue Virginie Despentes, l'auteur de Baise-moi conteste les discours bien-pensants sur le viol, la prostitution, la pornographie.
Manifeste pour un nouveau féminisme.

images

Impossible de le fermer avant la fin: il s'ouvre et s'engloutit d'une traite , comme un verre de truc bien fort qui te décape l'oesophage , blam, et te fout une pêche d'enfer.
Un gros coup de poing dans la gueule de la bien-pensance , ça remet bien chaque chose à sa place.

Après je n'adhère pas forcément à tout , même si je trouve les idées intéressantes.
Par exemple, si je n'interprète pas mal certains passages ( navrée si c'est le cas ... ), y'a cette idée que la femme, une fois libérée de la chape macho-judeo-chretien-machin-truc-chouette, peut faire finalement "tout comme un homme" et que donc c'est l'égalité , patati patata...
ça me gène.
Car j'ai dans l'idée que les hommes et les femmes sont des êtres tout de même différents, et pas que physiquement.
Je n'ai jamais bien compris en quoi s'emparer des mêmes armes que les hommes ou savoir pisser debout nous élevaient au rang de la femme libre et enfin complète.
C'est donner beaucoup de valeur aux armes masculines je trouve :-))

On doit bien pouvoir trouver une "Autre" façon d'être Femme.
"Autre" , évidemment, que celle très justement dénoncée par Virginie Despentes dans son livre, et "Autre" que celle apparemment défendue par beaucoup de féministes ( à savoir, en gros : la femme est un homme comme les autres ). *

Une autre façon d'être Femme , avec des armes différentes de celles des Hommes , mais pas moins puissantes pour autant.
On peut être égaux sans être "identiques".
Je pense que les hommes et les femmes ne sont pas identiques, et que chercher à être "pareil" , c'est faire fausse route.

En revanche il est vrai sans doute que l'étape décrite par Virginie Despentes ( à savoir : s'affranchir du joug des hommes , de leur conception de "la féminité" ... ) est une étape nécessaire, une façon de briser les chaînes et de pouvoir ensuite avancer plus loin, enfin.

images

Je n'avais jamais encore lu de bouquins de Virginie Despentes,
eh bien franchement ça me donne envie de les découvrir !

(... et je pense que les hommes devraient lire ce livre, ça leur apprendrait pas mal de choses sur eux-mêmes :-)

P4270002

* ( et puis aussi ... il me semble que la maternité reste un domaine encore sensible , avec un discours parfois un peu tranché de certaines féministes qui voient ça sous l'angle "voilà encore une chaîne que l'Homme macho met au cou de la Femme, écartelant cette dernière entre le foyer familial et ses obligations professionnelles, etc." ;
bref il me semble que le jour où l'on sortira de ces discours stériles qui semblent opposer indépendance de la femme et maternité , on commencera à mieux cerner les choses ...
Mais il est vrai que la tâche est délicate et ardue : "devenir mère" rogne t'il ou non vraiment les ailes de la Femme ? dans quelle mesure cela contribue t"il ou non au fait qu'une femme est une Femme ? etc ?
Bref le jour où l'on saura vraiment définir ce que représente la maternité , les liens entre notre nature de femelle "capable d'enfanter" et notre statut de femme indépendante etc ... on aura sans doute répondu à pas mal d'autres questions et ... on ne sera pas loin de trouver l'équilibre ... Autant dire que bah... c'est pas demain la veille, le chemin est long... uhuhuh :-)
( un article intéressant : clic clic