Bizarrement sans l'avoir calculé j'ai lu, d'affilée, deux BD qui évoquent à peu de choses près une même période: ce moment assez étrange où l'on sent que l'on quitte l'adolescence pour entrer peu à peu dans l'âge adulte...

**********

 Une Vie Sans Barjot ( clic )

P5120010

( scenario : Appollo, dessins: Oiry )

De quoi ça parle ?

P5120012

Mon avis :

Je me suis procurée cet album après avoir vu A.Ayroles qui en parlait dans une interview, il avait titillé ma curiosité et je voulais en savoir plus ! 

Voilà un album qui se lit d'une traite, tranquillement, et qui est tout à la fois simple, marrant et profond.

J'ai trouvé les dialogues "vrais" ( ça sonne vrai: les vannes, les échanges, etc ça ne fait pas plaqué... ) et les situations, bien que sans surprises, passent bien . On suit Mathieu dans sa "dernière" nuit avant de partir faire ses études ailleurs, il traîne avec ses potes ( "Barjot" et les autres ), et je ne sais pas mais ... sans que ce soit non plus une BD absolument exceptionnelle elle "touche" , ça nous "parle". 

Le genre de BD qu'on lit quand on a déjà passé cette étape-là dans notre vie, et qui, sans nous rendre nostalgique, ravive les émotions d'alors... Bref :-)

Quelques extraits au hasard histoire d'avoir une idée du style :

P5120013

P5120014

*****************

Dans un genre totalement différent j'ai découvert Solanin, une BD en deux tomes

P5120016

d'Inio Asano ( clic )

685523

de quoi ça parle

Pour tout savoir je vous encourage à suivre ce lien : clic clic ( je vous copie-colle une petite phrase de présentation: "...Solanin illustre en quelques scènes choisies, le malaise de la jeunesse urbaine de Tokyo..." ).

Pour ma part je présenterais le truc rapido en disant en gros qu'on suit une petite bande d'amis ( avec un couple central : Taneda et Meiko , leurs potes Crack ( = Jirô ) et Katô , et la chérie de ce dernier Ayukawa ) qui entre doucement/violemment dans l'âge adulte ( vie professionnelle, compromissions réalité/rêves de jeunesse , vie amoureuse, etc ).

gjp-tokyo063

Mon avis :

Je suis rentrée un peu à reculons dans cet univers : j'ai tout d'abord eu un peu de mal à me sentir concernée par la vie de ces "grands ado" , le tome 1 étant très axé sur le couple Taneda-Meiko et leurs préoccupations ... chais pas , je me suis sentie un peu trop vieille pour tout ça ... ( et puis bizarrement même si c'est le pilier du truc "Taneda" est le personnage qui m'a le moins touchée de la série; il m'est le plus "étranger" disons ça comme ça ... ).

Et puis finalement j'ai prolongé illico la lecture avec le tome2 qui , lui , m'a de suite plu et que j'ai trouvé tout à la fois plus varié et émouvant ( alors que dans le tome 1 j'ai eu un peu de mal à éprouver de l'empathie pour Taneda, dont le côté torturé me dépassait un peu , j'ai eu plus de facilité à partager les émotions de ses proches dans le tome 2 )( et puis Crack m'a bien fait craquer... je dois le reconnaître!!! ) , drôle ( le duo Crack-Katô est parfois assez cocasse :-) , tendre et réaliste. 

Bref , ça fait partie de ces lectures qui sur le coup ne me paraissent pas si "dingues" et auxquelles pourtant je repense longtemps encore après avoir refermé les livres, et qui finalement laissent leur marque... 

Quelques extraits , au hasard, pour avoir une idée du style:

P5120017

P5120019

 ***********

Même si ces 2 BD ( Une vie sans Barjot et Solanin ) peuvent être lues à tout âge, j'ai tendance à penser que Solanin pourra vraiment bien plaire à des jeunes qui ont la vingtaine ( tout comme les protagonistes de la BD en question en fait... ) et qu'Une Vie Sans Barjot pourra rappeler aux trentenaires de bons souvenirs.