Après Le Postier ( de Bukowski ), j'ai pioché à nouveau sur les étagères de Nico, histoire de découvrir un autre bouquin qu'il apprécie et dont il me parle souvent:

P7240003

Eureka Street ( pour en savoir plus sur ce bouquin : clic )
de R. McLiam Wilson ( en photo sur la couverture du livre ).

Pour résumer disons que ce livre parle d'une ville, Belfast,
et de potes qui y vivent.

2853201575_4644d518c1

Mon avis :

Tout d'abord ce qui m'a frappé c'est que ... j'ai très peu l'habitude de lire des livres parlant d'amour ( ou disons ... de relations hommes/femmes ... )  écrits par des hommes.
Et ça m'a fait "tout bizarre" au début : avant d'ouvrir le bouquin je m'attendais à tout sauf à entrer d'emblée dans la vie d'un homme vivant une sorte de chagrin d'amour ( j'ai toujours l'impression que les hommes ont le coeur plus dur, ou s'en foutent toujours un peu, qu'il sont moins sensibles que les femmes, etc. Bref , j'ai pas toujours le mode d'emploi...Mais bon, finalement : c'est dingue mais  les hommes AUSSI ont des sentiments  :-)  ah! ).
Et ma foi c'est intéressant de voir les choses du point de vue d'un homme.

N'allez pas croire que c'est mou du genou ou sentimental ou sirupeux , rien à voir ,c'est écrit dans un style sympa , marrant, on suit le quotidien d'un gars et de ses potes, certains hauts en couleurs ( !! ) , dans l'Irlande du Nord.

Les dernières pages emportent le tout et sont pleines de force et d'espoir, le livre refermé on a comme un petit soleil dans le coeur, une impression finalement ( et bizarrement ... ) paisible, c'est cool quoi.   

125px_Flag_of_Ireland

Je trouve que la présentation faite par Lenaïc Gravis et Jocelyn Blériot résume assez bien le tout :

" Si Belfast ne regorge pas uniquement de terroristes en armes, elle a cependant ce petit quelque chose qui rompt avec la monotonie des villes tranquilles...
Car à Belfast, lorsqu'on ne soigne pas les blessures d'un coeur lacéré, il faut lutter pour s'en sortir, tout simplement tenter de survivre.
C'est le lot commun de Jake, Chuckie ou les autres, emblèmes d'une génération sacrifiée qui se recroqueville sur elle-même et qui, si elle perd espoir, n'est jamais à court d'ironie ou de générosité fraternelle.

Eureka Street, c'est le roman de la guerre et de la paix avec des paumés en guise de héros et une ville crucifiée pour champ de bataille. Mais c'est aussi un hymne humble, savoureux, complice et drôle fait à la ville natale de l'auteur
"

ireland_map

Je viens de voir que le bouquin a été adapté en série TV : clic , je ne sais pas ce que ça vaut ...  mais bon , quelques photos ici  : clic clic 

B00002MDWE